La cybersécurité et la cyberdiplomatie – Introduction

Les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) ont révolutionné le 21ème siècle. Il est difficile de se souvenir de ce qu’était la vie avant Internet, les smartphones ou Facebook. Ces technologies numériques ont également bouleversé le quotidien de la vie diplomatique. Ces avancées ont proposé de nouveaux défis et ouvert de nouvelles opportunités à la diplomatie. Les nouvelles technologies ont facilité la participation aux débats mondiaux d’un large éventail d’acteurs non-étatiques, allant des entreprises, aux ONG en passant par les particuliers. Les diplomates ne sont plus les seuls acteurs sur le terrain de jeu international. En parallèle, les nouvelles technologies numériques ouvrent également de nouvelles possibilités pour les diplomates de s’engager avec les acteurs non-étatiques.

Les technologies numériques ont ainsi indéniablement impacté les services diplomatiques, et ce de trois manières différentes. Ils fournissent des outils numériques que les diplomates peuvent utiliser pour accomplir leurs tâches et poursuivre plus efficacement leurs objectifs politiques. Ils modifient l’environnement dans lequel l’ensemble de ces services opèrent : cela a des implications sur la structure et la culture diplomatique, et sur les relations entre les ministères des affaires étrangères et leurs agents à l’étranger. Enfin, ils génèrent une série de problèmes, que ce soit en termes de gouvernance de l’internet ou de cybersécurité, qui nécessitent le recours aux méthodes diplomatiques en vue d’une gestion optimale. Dans une certaine mesure, il est peu judicieux de séparer les technologies numériques des autres technologies perturbatrices, comme l’intelligence artificielle, l’apprentissage automatique et l’informatique quantique. Ces autres technologies sont fréquemment et de plus en plus intégrées aux technologies numériques.

Alors que la diplomatie a essayé de répondre aux nouvelles technologies numériques, elle a produit une pléthore de termes, ce qui peut parfois porter à confusion. Les termes les plus importants sont la diplomatie numérique, la cyber diplomatie et la diplomatie électronique. Ces termes ont souvent été utilisés de manière interchangeable. 

Par Guy-Stéphane Bouedy, Consultant en relations internationales & diplomatie

2 réflexions sur “La cybersécurité et la cyberdiplomatie – Introduction”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *